Il fait encore très beau, donc, après le travail, je vais au Parc de la Frayère dans l’espoir de revoir le Balbuzard pêcheur et possiblement d’autres oiseaux.

En arrivant, je vais au quai flottant.  Pas de bihoreaux gris ce soir, sur la motte, c’est une tortue peinte qui s’y trouve.

C’est ma première photo de cette soirée.

tortue-peinte-_mg_1416

Je me dirige vers l’endroit où on peut photographier le balbuzard correctement, avec le soleil dans le dos.

En attendant, c’est des gallinules d’Amérique qui sont pas trop loin somme toute.

Donc, je les prends en photo.

En solo.

gallinule-damerique_mg_1439

Avec possiblement sa future conjointe, on remarque que ses plumes à l’arrière sont en évidence.

gallinule-damerique-_mg_1458

Puis arrive le Balbuzard pêcheur, bien entendu, je le prends en photo sous différents angles.

Alors qu’il survole le marais afin de repérer un poisson.

balbuzard-pecheur-_mg_1558

Alors qu’il s’envole après avoir pris un poisson dans ses serres.

balbuzard-pecheur-_mg_1622

En attendant qu’il revienne, plusieurs sternes pierregarins me survolent et vont sur une plateforme dans le marais.

La voici avec les ailes bien ouvertes alors qu’elle se pose sur cette plateforme.

sterne-pierregarin-_mg_1641

De nouveau avec l’échange du poisson pour convaincre cette femelle qu’il pourra s’occuper des futurs bébés et d’elle au niveau de la nourriture.

sterne-pierregarin_mg_1644

Le balbuzard pêcheur revient !!!

Il recommence à survoler le marais pour trouver sa future proie.

balbuzard-pecheur-_mg_1750

Alors qu’il change de cap pour survoler à nouveau le marais.

balbuzard-pecheur-_mg_1794

Alors qu’il réussit à sortir de l’eau avec un poisson dans une de ses serres.

balbuzard-pecheur-_mg_1805

Ce fut la seule photo que j’ai pu prendre car à chaque fois qu’il a pêché un poisson ce soir-là, il partait du côté inverse, si bien, qu’on ne le voyait vraiment pas très bien.

La luminosité a baissé, si bien qu’il me faut augmenter trop mon iso pour réussir à bien le photographier en vol ou à la pêche.

Alors que je quitte, il y a une Oriole de Baltimore qui attire mon regard.  Je réussis à le prendre une fois en photo.

oriole-de-baltimore-_mg_1837

C’est après cette photo que je décide de vraiment partir, inutile, je n’ai pas assez de luminosité pour continuer.

Je termine donc cette soirée avec 92 espèces dont 7 lifers.

Publicités