Pour faire changement, c’est encore une journée froide et très venteuse.

Je décide d’aller faire les rangs de campagne à la recherche d’Alouettes hausse-col, ce que je n’ai pas eu la chance de photographier encore cette année.

De plus, depuis longtemps, je veux un plectrophane lapon, donc, ma destination choisie est un endroit où 2 plectrophanes lapon avaient été observés et même photographiés durant la semaine.

Lorsque j’arrive sur le rang de campagne, je vois les alouettes hausse-col, mais impossible de les approcher.  Même à très petite vitesse, dès que j’arrive à leur hauteur, ils s’envolent.

Je remarque donc un endroit où ils vont régulièrement et je les attend, ça prendra le temps qu’il faudra.

Les alouettes hausse-col arrivent donc à l’endroit où j’étais, ce qui me permet de les photographier, sans les déranger et leur faire peur.

Voici donc une des photos que j’ai réalisé de ce bel oiseau

Alouette hausse-col IMG_4885

Très difficile à réussir à les photographier, ils mangeaient sans cesse et marchait rapidement vers l’avant.

J’ai remarqué un oiseau de la même couleur, cependant plus petit.

J’en revenais pas, j’avais à côté de moi, mon plectrophane lapon tant attendu.

Inutile de vous dire que mon intérêt fut à partir de ce moment-là sur le plectrophane lapon qui est pour moi un lifer, jamais vu,  donc jamais photographié.

Un autre oiseau que j’avais mis sur ma liste que je voulais en 2015, et il avançait lentement vers l’auto où j’étais stationné de l’autre côté du rang.

Voici ma meilleure photo, alors qu’il avait arrêté de manger

Plectrophane lapon IMG_4970

Un petit arrêt après avoir mangé quelque chose sur le sol me permet de réaliser cette photo

Plectrophane lapon IMG_4990

Et cette dernière, alors qu’il revenait se placer à côté de l’auto, il avait trouvé de quoi se nourrir, ou encore, de la petite roche.

Plectrophane lapon IMG_5021

A regret, le vent se leva, en les faisant s’envoler de nouveau vers un autre endroit.

Je n’ai pas eu la chance de le voir revenir, car avec la poudrerie que le vent faisait sur le rang, à peine commençait-il à vouloir se nourrir, aussitôt, il s’envolait dérangé par cette poudrerie.

Si bien, que je n’ai plus revu aucune alouette  hausse-col, ni plectrophane lapon sur le rang où j’étais.

Je regardais en avant et à l’arrière de l’auto avec mes jumelles, ils ne sont jamais revenus.

J’ai alors décidé de faire d’autres rangs, mais je ne les ai jamais revu.

Je suis très heureuse, car j’ai eu la chance d’avoir mon lifer et un autre oiseau sur ma liste de 2015 !!

Je termine donc cette belle journée avec 35 espèces dont 1 lifer.