Histoire d’apprendre d’autres espèces d’oiseaux, au début de chaque année, je me fais une liste de 10 oiseaux que j’aimerais photographier au cours de l’année.

Bien entendu, j’en sélectionne pour les 4 saisons.

Ça me permet d’apprendre d’autres noms, à quoi l’oiseau ressemble, son comportement, où on peut le trouver, ainsi, chaque année, j’ai au moins 10 nouveaux oiseaux que j’apprends à mieux connaitre.

Dans ma liste de 2014, j’ai mis la mésange à tête brune. Elle se tient en hiver, à la forêt Montmorency qui se trouve à 70km de Québec, sur la route 175.

Cependant, en 2014, je ne savais pas qu’il y aurait autant de fruits dans la forêt boréale et que plusieurs oiseaux ne viendraient pas en si grand nombre au Québec comme la Mésange à tête brune, Durbec des sapins et les sizerins flammés.

De plus, il peut faire une superbe belle journée à Québec, pas un seul nuage, mais lorsqu’on arrive à la Forêt Montmorency, c’est presque une tempête de neige.

Ce fut encore le cas, en plus, il ventait beaucoup.

Voici ma première rencontre, alors qu’il neigeait de gros flocons.

Écureuil roux

Un petit écureuil roux bravait la température pour essayer de se trouver quelque chose à manger.

Il se tenait tout près de la mangeoire, mais comme il y avait très peu d’oiseaux, il n’y avait pas autant de graines de tournesol pour lui.

Écureuil roux

Puis j’ai commencé ma randonnée en raquette sur un sentier qu’on m’avait dit que j’aurais la chance malgré tout de rencontrer quelques mésanges à tête brune.

J’ai commencé par le mauvais côté, car c’était une boucle, j’ai dû faire un bon 2 km avant d’en rencontrer enfin un !

Le comportement est le même qu’une mésange à tête noire, donc, pas peureuse du tout, s’approche facilement, mais bouge sans cesse. Dès que mon autofocus réussi à se faire, elle change de branches ou presque.

J’ai réussi malgré tout à réaliser ces 2 magnifiques photos.

Mésange à tête brune

 

Et l’autre se tenant un peu plus dans la forêt, le gris n’étant pas le ciel, mais la neige sur les arbres.

Mésange à tête brune

 

Le soleil s’est fait discret, surtout que j’étais dans la forêt. L’année prochaine, j’aurai sans doute l’occasion de reprendre des photos avec du soleil, qui sait !

Sur le chemin du retour, ce qui m’a le plus surpris, c’est la rencontre avec une sittelle à poitrine rousse qui n’était pas farouche du tout. Elle tournoyait autour de moi et elle m’a laissé le temps de réaliser de magnifiques photos.

Sittelle à poitrine rousse

 

Je devais m’éloigner à l’occasion, tellement elle était proche.

Sittelle à poitrine rousse

 

 

Il y avait très peu d’oiseau cette année à la Forêt Montmorency, c’est certain que je vais y retourner une prochaine année, en espérant d’avoir du soleil et moins froid.

Le froid et le vent a mis fin plus tôt que prévu à cette si belle journée.  Ce n’est que partie remise. Je prévois y faire une randonnée cet été, j’avoue que la rencontre de certains oiseaux d’été m’intéresse.

Je termine donc avec 16 espèces d’oiseaux, dont 2 « lifer » et 2 types d’écureuil pour 2014.