Tag Archive: Lesser Scaup


C’est une belle journée, je décide d’aller à Baie-du-Febvre.

Habituellement, il y a toujours des canards ou fuligules très intéressant sur les deux bassins d’épuration.

C’est un cormoran à aigrettes qui attire mon attention.  A ce temps-ci de l’année, on voit très bien ses aigrettes.  On les voit que durant le printemps alors qu’il fait sa nidification.

Contrairement à la dernière fois, il ne reste plus beaucoup de petits garrots.  J’ai repéré seulement un seul couple, assez loin, j’ai quand même pris cette photo.

Le fuligule à tête rouge commence à arriver également, ils seront plus nombreux un peu plus tard, je me contente de celui qui est là pour l’instant et qui a bien voulu venir plus près de moi.

Il ne restait plus beaucoup d’oies des neiges.  J’ai manqué le temps où elles sont arrivées très nombreuses ou tout simplement, il y en a eu moins que d’habitude.

Je photographie celle dans le bassin.

L’espèce la plus nombreuse qu’il y avait ce jour-là, c’était les fuligules milouinans.  Je le considère comme un lifer puisqu’avant cette journée, si j’en ai photographié, je n’avais jamais pu le distinguer avec précision puisqu’il se confond facilement avec le petit fuligule.

Tandis que maintenant, les éléments de comparaison sont plus visibles, j’ai également eu confirmation par d’autres ornithologues sur place.

La forme de la tête ainsi que le bec, c’est la seule façon de faire la différence.

Voici le mâle

Et sa femelle

Il y avait parmi eux, quelques petits fuligules, voici celui qui s’est approché le plus près somme toute.

On voit très bien sa pointe au sommet de sa tête.

Je n’ai pu attendre qu’ils approchent davantage, côté santé, je devais mettre fin à ma journée, à regret.

J’étais très heureuse tout de même de les avoir vus, un jour, je les aurai plus près.  J’essaierai de ne pas manquer leur retour l’année prochaine car ils ne restent malheureusement pas.

Je termine tout de même cette journée avec 33 espèces dont 4 lifers.

 

Contrairement à hier, il fait un très beau soleil à l’extérieur, légèrement moins froid, mais quand même très froid à comparer de ce que nous connaissions comme température cet hiver.

Un chardonneret élégant est vu au Parc nature de l’Ile de la Visitation à Montréal.  Ça fait longtemps que je veux voir cet espèce,  donc, tôt le matin, je m’installe à l’endroit qu’il a été mentionné.

Les premiers à se faire voir, c’est les roselins familiers.  Avec le beau ciel bleu, ils sont sur le bout des branches de conifères, j’en profite pour réaliser quelques photos.

Celui-ci a la poitrine si rouge que j’avais même pensé à un roselin pourpré, mais sa tête est trop brune et il a une rayure brune à la base de la queue, c’est donc un familier. J’ai demandé confirmation à des personnes plus expertes que moi.

roselin-familier-_mg_1629

Voici la femelle qui n’a pas de rouge sur sa tête et poitrine, mais elle est vraiment mignonne.

roselin-familier-_mg_1713

J’ai été à une seconde mangeoire, à mes risques et périls, car avec le verglas, le pont est une vraie patinoire.

Je n’ai pas eu la chance de voir le chardonneret élégant, j’ai donc pris encore une photo du roselin famillier.

roselin-familier-_mg_2580

De retour à la première mangeoire, j’ai la chance de faire une photo d’un couple du roselin familier.

roselin-familier-_mg_2596

Ce sera donc partie remise pour le chardonneret élégant !!!

Comme il fait très beau, je retourne au barrage du moulin à Laval pour faire des photos du grèbe jougris, entre autre, avec la luminosité du soleil.

J’arrive juste à temps car le soleil est dans le bon angle !!! Cette fois-ci, pas de brouillard sur l’eau, mais étrangement, à cause du froid, la glace qui retient le grèbe jougris à cet endroit, a fondue durant la nuit lui laissant encore plus d’espace pour pêcher.

Voici donc le grèbe jougris sous le soleil.

grebe-jougris-_mg_2083

Sur cette photo, il a le bec ouvert car il n’aime pas la proximité du garrot à oeil d’or ou du couple de petit fuligule.  Donc, sans émettre de son, il essaie de les tasser de son chemin.

grebe-jougris-_mg_2094

Après sa période d’entretien de ses plumes, c’est l’étirement où on distingue une de ses pattes.

grebe-jougris-_mg_2139

Cette dernière alors qu’il retourne vers le courant pour aller pêcher à nouveau, les plumes un peu gonflées.

grebe-jougris-_mg_1874

Bien entendu, entre les périodes où le grèbe jougris n’était pas là, j’ai pris des photos du garrot à oeil d’or et du petit fuligule.

Voici en premier les photos du Garrot à oeil d’or.

Avec son allure fière, malgré le soleil, les reflets sur sa tête ne ressortent pas beaucoup, j’imagine que c’est à cause de la distance.

garrot-a-oeil-dor-_mg_2471

En train de battre des ailes.

garrot-a-oeil-dor-_mg_1762

Alors qu’il fait sa parade nuptiale, malgré qu’aucune femelle n’est présente. Photo prise à la fin de la journée, d’où l’ombre sur sa tête et son corps.

garrot-a-oeil-dor-_mg_1911

Voici le tour des Petits fuligules.

Le mâle dans le courant en train d’essayer de trouver sa nourriture.

petit-fuligule-_mg_2199

Alors qu’il se repose près de ce qu’il reste de glace.

petit-fuligule-_mg_2269

Une photo de la femelle, elle laisse son bec dans l’eau pour essayer de trouver sa nourriture au lieu de toujours plonger.

petit-fuligule-_mg_2313

Le soleil est de plus en plus bas, il est temps pour moi de les quitter. Si la glace continue de fondre, j’ai peu d’espoir de les revoir à cet endroit car déjà, aujourd’hui, la présence du grèbe jougris se faisait plus rare qu’hier.

Il est temps pour moi d’aller me réchauffer également.

Je suis heureuse d’avoir pu l’observer encore, ça faisait si longtemps que j’espérais cette rencontre !!!

Je termine donc cette magnifique journée avec 19 espèces dont 1 lifer.