Tag Archive: Hirondelle rustique


Baie-du-Febvre – 7 juin 2015

On nous annonce encore une belle journée, comme hier, mon ami travaillait et n’avait pas pu voir le phalarope de Wilson, je décide de retourner à Baie-du-Febvre.

Plus j’approche de Baie-du-Febvre, plus il y a des nuages, on perd de plus en plus le soleil.

Quand à être rendu, aussi bien voir si je serai aussi chanceuse qu’hier !

Je me dirige dès mon arrivée dans la cache et je retourne où la veille, j’avais vu le phalarope de Wilson. Il est toujours là !!!

Le fait qu’il y a moins de soleil, le phalarope de Wilson se promène devant moi, sur le gazon, à la recherche de quelques insectes pour se nourrir. Avec le soleil, les insectes n’étaient pas aussi actifs que présentement, ce qui n’est pas pour déplaire à ce phalarope de Wilson.

J’ai donc réalisé de meilleures photos que la veille !!

Voici une des photos alors qu’il cherchait des insectes

Phalarope de Wilson _MG_0931

Il a passé beaucoup de temps à cet endroit, dormant un peu, se nettoyant les plumes avant de recommencer à se promener

Phalarope de Wilson _MG_1191

J’ai sélectionné cette dernière alors qu’il avait réussi à attraper un insecte

Phalarope de Wilson _MG_0595

Il était beaucoup moins farouche que la veille !

Faut dire que je ne bougeais pas, si bien qu’à un moment donné, il est entré dans la cache, tout près de moi, j’aurais pu le toucher (je ne l’ai pas fait bien entendu !).  Je l’ai regardé et il a continué son chemin comme si je n’étais pas là !! 🙂

Moment magique et magnifique, j’ai pu l’observer à souhait avant qu’il retourne plus près du gazon pour continuer à se nourrir. Aucune photo car il est trop près, je ne veux pas faire de gestes brusques et lui faire peur.

Pendant qu’il se nourrit de nouveau, je poursuis mon chemin vers le fond. Mon regard est attiré par un oiseau qui se tient tout près du bord, c’est un grand chevalier !!

Je prends donc quelques photos

Grand chevalier _MG_0857

J’aime beaucoup quand il regarde par en haut, j’aime la pose qu’il fait à ce moment-là

Grand chevalier _MG_0900

Tout au fond, sur le fil de la clôture se tient une hirondelle rustique immature, c’est la toute première fois de ma vie que j’en vois un !

Hirondelle rustique _MG_1405

Je photographie également les adultes, sans doute les parents.

Une où l’on peut voir le dos

Hirondelle rustique _MG_1455Cette dernière alors que l’hirondelle étire ses ailes

Hirondelle rustique _MG_1438

Les canards approchent la cache, ils ont alors toute mon attention.

C’est le canard souchet qui est le premier à venir assez près, d’où la réalisation des prochaines photos

Le mâle très près, on  voit cependant que le soleil n’est pas de la partie aujourd’hui

Canard souchet _MG_0420

Une photo du couple

Canard souchet _MG_1505

Celle du mâle qui fait des bulles dans l’eau avec son bec large. Ces canards se nourrissent à la surface de l’eau, c’est la première fois que je suis assez près pour voir leur procédure

Canard souchet _MG_0877

Puis le tour du canard chipeau, impossible de ne pas le prendre en photo malgré le temps grisâtre

Canard chipeau _MG_1485

Les fuligules à tête rouge n’approchent pas comme hier, je les vois très bien, mais conserve une distance, du moins, le temps que j’ai été là bien entendu.

Malgré le peu d’éclairage, je m’essaie à prendre des photos des guifettes noires en vol !!

Je peux vous dire que c’est vraiment pas facile. Ils volent très rapidement et la ligne de vol est loin d’être stable !!

Disons que j’ai réussi celle-ci, mais il y a place à l’amélioration !! 🙂

Guifette noire _MG_1685

En sortant de la cache, pour le retour à la maison, un bruant chanteur est là, sur le gazon, à une certaine distance, je ne peux m’empêcher de le photographier

Bruant chanteur_MG_0998

De plus, sur la clôture, un mâle vacher à tête brune est là avec deux immatures de cette année.

Voici le mâle sur la clôture

Vacher à tête brune _MG_1772

Voici une photo de l’immature alors qu’il essaie de se nourrir dans le gazon

Vacher à tête brune _MG_1792

Malgré l’absence du soleil, ce fût encore une magnifique journée, remplie de surprises avec la possibilité de réaliser de belles photos !

Le phalarope de Wilson qui est passé tout près de moi, restera gravé dans ma mémoire.

Quand je suis partie, il était toujours dans le premier bassin, mais plus près de l’eau cette fois-ci.

Je termine avec 92 espèces dont 6 lifers !

 

L’ile Bizard – 23 mai 2015

Je décide aujourd’hui d’aller à l’Ile Bizard.  L’an passé, les ponts des deux marais que je visite n’étaient pas réparés, ce qui fait que je n’ai pas pu y aller à ma guise.

Depuis que j’y suis allé cette année, où j’ai photographié le butor d’Amérique, j’ai bien vu que nous pouvions facilement faire la randonnée de ces deux marais sans problème, donc, me revoici pour voir s’il y a plus d’oiseaux sur les marais qu’au Parc de la frayère.

C’est jamais évident le matin de choisir un endroit où aller, j’ai tellement d’endroits et trop peu de temps, car je suis limitée à la fin de semaine, si dame nature nous donne du beau temps !! 🙂

En arrivant, il y a sur un tronc d’arbre dans le marais, des sternes pierregarins. Ils sont trois.

Comme à tous les printemps, le sterne mâles doit pêcher et apporter beaucoup de poissons à la femelle avant que celle-ci accepte de devenir sa conjointe. Elle sait que si le mâle peut la nourrir, il sera bon pêcheur lorsque viendra le temps également de nourrir les petits.

Donc, j’ai resté quelques heures à observer et photographier leur comportement.

Ce fut long avant l’échange du premier poisson, la femelle le refusant, ou c »est le mâle qui finalement décide de ne pas le lui donner.

Voici enfin une photo de l’échange du poisson entre le mâle et la femelle

Sterne pierregarin _MG_0085

J’ai pris cette photo alors que cette sterne hésite à s’envoler ou rester sur le tronc !! Elle est restée !! 🙂

Sterne pierregarin _MG_0597

La dernière que j’ai choisi, c’est le mâle qui a un beau poisson, mais n’a pas été l’offrir à la femelle et l’a semble-t-il mangé en s’envolant.

Sterne pierregarin _MG_5432

J’ai d’autres photos que je n’ai pas mis, car l’une d’elles, on voit le mâle offrir le poisson, la femelle, le bec grand ouvert, prête à l’accepter, mais au final, ce que la photo ne montre pas, c’est que le mâle a finalement jeté le poisson à l’eau.

Par la suite, c’est un arrêt obligatoire pour les troglodytes des marais. Je ne suis pas encore arrivée au bon moment, on dirait que le printemps a commencé plus tôt pour eux que pour nous.  Donc, c’est déjà la confection des multiples nids, le troglodyte ne monte plus sur le dessus des quenouilles pour se chercher une conjointe.

Le troglodyte des marais peut créer plusieurs nids afin de déjouer ses prédateurs, de cette façon, on ne peut savoir dans quel nid la femelle va vraiment pondre les oeufs.

Voici une photo que j’ai réussi malgré tout à prendre, lors d’une pause de celui-ci

Troglodyte des marais _MG_0553

Je me dirige maintenant vers le second marais

C’était quelque peu tranquille, beaucoup d’hirondelles, mais sur l’eau, il n’y avait absolument rien.

J’ai donc commencé à prendre une belle hirondelle rustique sur une branche

Hirondelle rustique _MG_0229

Ensuite, il y avait quelques tyrans tritri dont un est venu faire la pose sur une belle branche, comment résister à son invitation ! 🙂

J’aime beaucoup cet oiseau, les poses qu’il fait, c’est toujours un plaisir de le photographier !

Tyran tritri _MG_0279

Puis vint le tour du héron vert !

Il se tenait au fond du marais, ensuite, sur le côté droit, jusqu’à un moment, après une longue attente, il vint dans le marais, sur une branche à hauteur de l’eau d’où il pouvait pêcher à sa guise.

C’est là que j’ai pris les plus belles photos de ce héron vert !

Héron vert _MG_0442

Sur cette même branche, mais il y avait un effet d’eau vert-jaune dans l’eau, j’ai pas pu m’empêcher de prendre la photo !

L’arrière-plan donne un effet différent, malgré qu’il est sur la même branche !!

Héron vert _MG_0469

En revenant vers le premier marais, j’ai vu la famille Bernache du Canada se promenant déjà avec des petits !

Bernache du Canada _MG_9969

Les sternes sont toujours là, en vol, en train de pêcher, une femelle sur le tronc !!

En revenant, dans le boisé, j’ai vu une mésange à tête noire en train de préparer son nid, à moins qu’il y a déjà des bébés.  Elle n’a pas d’insectes dans le bec, je crois que non.

Je n’ai pris qu’une photo, car comme l’arbre est très près du sentier, ne connaissant l’étape où en était rendue cette mésange, j’ai préféré continuer mon chemin en passant de l’autre côté pour ne pas trop la déranger.

Mésange à tête noire _MG_5443

Il y a toujours un endroit inondé au printemps, là, où une année, j’avais vu beaucoup de grimpereaux bruns.

Je n’en vois pas, mais c’est un couple de canard colvert qui se nourrissent et font leurs toilettes pour se faire beaux.

Le mâle est plus dégagé, je fais quelques photos dont celle-ci

Canard colvert _MG_9935

C’est le retour à la maison, après une si belle journée passée à l’extérieur et pouvant observer les oiseaux !

Je termine donc cette journée avec 83 espèces dont 4 lifers.

Godmanchester – 17 mai 2015

Enfin, il fait beau, j’en profite pour aller faire de la photo à Godmanchester.

J’y vais le plus régulièrement possible au printemps pour le nombre incroyable d’espèces d’oiseaux qu’on peut y retrouver par la diversité des lieux, champs, boisés et type d’arbres différents.

J’étais arrêté à un endroit où l’on peut observer la maubèche des champs. Par contre, c’est des orioles de Baltimore qui étaient présents en grand nombre.

Ils étaient en train de préparer leurs nids.

La majorité de mes photos (pour ne pas dire toutes mes photos) est recadrée, donc, je suis loin des oiseaux, si bien qu’ils ne se rendent pas compte que je suis là.

Pour certains oiseaux, je suis dans l’auto, de l’autre côté de la rue, donc, ils agissent comme si je n’étais pas là.

J’ai pris la photo de cette femelle alors qu’elle prenait dans son bec des matériaux lui permettant de faire un nid douillet

Oriole de Baltimore IMG_9363

Ensuite, le mâle est venu se poser sur une clôture en fer. Quel bel oiseau !!!

Oriole de Baltimore IMG_9367

Comme il n’y a aucun signe de maubèche ou Bécassine de Wilson, je décide de faire le chemin que je fais annuellement.

Au début de ce chemin, c’est toujours des goglus des prés qui chantent un peu partout dans les champs.

Je réussis à prendre une photo d’un mâle sur le haut d’un petit arbuste. C’est un oiseau qu’on ne peut approcher facilement, j’étais donc dans l’auto de l’autre côté du chemin.

Goglu des prés IMG_9392

Je continue vers un boisé, un peu dégagé, où habituellement, je vois plusieurs parulines.  Comme de fait, c’est la paruline masquée qui fait son apparition.  Très petite, c’est son chant qui nous attire en premier, jusqu’au moment où on réussit à la localiser.

Voici la photo de la paruline masquée mâle.

Paruline masquée IMG_9447

Ce fut le tour ensuite de la paruline à flancs marron. C’est une très jolie paruline !

Paruline à flancs marron IMG_9483

En continuant un peu plus loin sur le chemin, j’entends le chant d’au moins un Piranga écarlate.  C’est certain que j’arrête pour essayer d’y faire une belle photo.

Au printemps, ils sont curieux, ils viennent nous voir, mais ça ne dure pas longtemps, faut en profiter car ensuite, ils rentrent plus profond dans la forêt.

Voici la photo que j’ai pu réaliser de ce Piranga écarlate mâle, quelque peu dans l’ombre car il se tient dans des arbres très matures.  Avec la pluie que nous avons eu, le froid également du printemps, les arbres ont beaucoup plus de feuilles qu’à l’habitude en cette période de l’année.

Piranga écarlate

Durant le temps que j’attends pour voir si j’ai une autre chance de photographier le piranga, à ma surprise, c’est une belle paruline flamboyante qui vient me saluer.

Impossible de résister à la prendre en photo !!

Paruline flamboyante IMG_9527

Je retourne sur la route, à l’endroit où j’ai déjà pu voir et photographier la maubèche des champs et bécassine de Wilson, à regret, aucune des deux espèces ne semblent être présentes sur les lieux.

Pendant mon attente, sur le fil électrique, il y a plein d’hirondelles qui s’y arrêtent.

J’ai donc la chance, malgré que c’est sur un fil électrique, de photographier une hirondelle rustique. Très jolie avec ses couleurs rousses sur la poitrine.

Hirondelle rustique IMG_9571

Une surprise parmi ces hirondelles, c’est l’hirondelle à front blanc, wow, je ne l’ai pas souvent pris en photo celle-ci !

Elle est là, avec les autres, se nettoyant avant de repartir.

Hirondelle à front blanc IMG_9591

Quelle fantastique journée, avec plein de belles espèces.  J’aime le printemps et le retour de ces beaux oiseaux !!!

J’ai maintenant à mon actif depuis le début 2015, 73 espèces dont 3 lifers.