Tag Archive: Epervier brun


Bic – 21 mai 2016

Je suis en vacance pour une semaine !  Je commence la longue fin de semaine du Bic jusqu’à Pointe-au-Père, je reviendrai par la région de Québec par la suite.

Au Bic, au Belvédère Raoul-Roy, il y a de nombreux oiseaux de proie qui passent à ce temps-ci de l’année. Bien que je ne suis pas très bonne pour les oiseaux en vol, je me dis que c’est en pratiquant que je vais m’améliorer.

C’est une journée très chaude pour le mois de mai, il y a plusieurs observateurs et photographes qui comme moi, attendent qu’un oiseau de proie s’approche.

Juste devant moi, alors que nous sommes plus haut que les arbres, sur la pointe d’un conifère, un beau Geai bleu vient s’installer et se laisse photographier à souhait.

geai-bleu-_mg_3387

De l’autre côté, vers le stationnement, quelques Parulines tigrées viennent également dans les conifères, je n’ai le temps que d’une photo avant que le groupe vole vers une autre direction.

paruline-tigree-_mg_3392

Tout au long de la journée, il y a plusieurs Eperviers bruns qui viennent très près, sauf qu’ils sortent rapidement d’un endroit, je n’ai pas le temps de les prendre en photo.  Ils sont vraiment très rapides et imprévisibles.

J’arrive malgré tout à en prendre un plus loin.

epervier-brun-_mg_3485

Puis vint le tour de la Buse à queue rousse.

Assez haute dans le ciel, j’ai quand même réussie à la photographier sans devoir trop recadrer.

buse-a-queue-rousse-_mg_3531

Plusieurs oiseaux de proie sont passés, mais trop loin pour les prendre en photo, ou contre-jour.

Sur l’heure du diner, je n’étais pas prête lorsqu’une petite buse est passée près de nous.

Dommage, c’aurait été un lifer pour moi.

A la fin de la journée, c’est un bruant familier qui fut le dernier oiseau à se laisser photographier.

bruant-familier-_mg_3565

Après le souper, je suis allée au Bic pour essayer de faire le coucher de soleil.

Il n’y avait pas assez de nuages, donc, pas de couleurs dans le ciel.

J’aime malgré tout cette photo que j’ai prise dans l’espoir d’avoir des couleurs.

coucher-de-soleil-bic_mg_3683

Ce n’est que partie remise, il me reste quelques jours pour avoir la chance d’avoir un beau coucher de soleil.

Je termine donc cette magnifique et chaude journée avec 105 espèces dont 9 lifers.

J’ai décidé aujourd’hui d’aller à Baie-du-Febvre, le meilleur temps pour voir les Oies des neiges, et pouvoir voir plein de canards dans les champs inondés.

J’y suis allée trop vite, il n’y a presque pas d’eau dans les champs, donc, tous les oiseaux sont très loin, ne me permettant pas de faire de belles photos.

On a eu un hiver très froid, et le printemps l’est aussi, du moins, jusqu’à maintenant, donc, pas d’eau, pas d’oies et de canards dans les champs près de soi.

Le deux étangs d’épuration sont encore gelés sur la route Janelle.

J’ai donc pu photographier mon premier bruant chanteur qui est de retour

Bruant chanteur IMG_7847

Il y avait aussi plein de pluviers kildir qui commencent à vérifier les endroits pour faire leur nid.  Ils essayaient plusieurs endroits dans le champ pour le confort et avoir éventuellement des bébés.

Voici un couple que j’ai photographié

Pluvier kildir IMG_7913

Il fallait être très attentif, on ne les distingue pas facilement puisque le champ est de la même couleur présentement que le pluvier kildir.

En me promenant dans différents rangs, j’ai vu un épervier brun trop près de plusieurs plectrophanes des neiges.

Je ne sais s’il avait réussi à en attraper une, on ne le distingue pas sur ma photo.

Encore là, fallait avoir l’oeil, car il se perdait dans ce foin.

Epervier brun IMG_7997

Pour finir cette belle journée, j’ai eu le droit à mes premiers urubus à tête rouge !

C’est tellement beau de les voir planer dans le ciel !! 🙂

Ils sont passés assez près de moi, si bien que j’ai pu réaliser ces magnifiques photos en vol

Urubu à tête rouge IMG_5102 bas

Et celle-ci, regardant en bas s’il n’y avait rien pour manger

Urubu à tête rouge IMG_5150

Depuis la fin de mars, c’était enfin ma première sortie en avril, malgré la déception des étangs non calés, j’ai eu l’occasion de voir et photographier les oiseaux qui nous reviennent pour l’été.

Je termine cette journée avec 46 espèces dont 2 lifers.

Dans ma cour – 07-03-2015

C’est une journée un peu bizarre, on passe du nuageux à de la neige et ensuite au beau soleil en quelques minutes.

Je dois demeurer à la maison, donc, je regarde à l’occasion par la fenêtre dans ma cour pour voir les oiseaux, étant donné que je ne peux me promener pour les voir.

A un certain moment, je m’aperçois que les pigeons sont sur les fils électriques en avant de chez-moi, je trouve ça bizarre.  Je retourne voir dans ma cour, et j’aperçois cet épervier brun en train de manger une proie plus grosse que lui, surement un pigeon, car il ne semble pas capable de s’envoler avec sa proie.

Je m’installe sans faire de bruit, cachée par une montagne de neige, et je fais quelques photos de cet épervier brun.

Voici une des premières que j’ai fait sur sa proie

Epervier brun IMG_4958

 

Il était au fond de ma cour, il pouvait traîner sa proie sur courte distance pour mieux la placer, mais c’est tout

Lorsque mes voisins sortaient, surtout avec le chien, il était aux aguets, mais il semble se sentir en sécurité pour manger et dormir à l’occasion.

Sur cette photo, on distingue l’aile de la proie

Epervier brun IMG_4517

Celle-ci, on distingue une des pattes

Epervier brun IMG_4639

J’ai essayé de prendre des photos de l’Épervier pour être bien certaine de son identification en prenant sa queue, de dos, de devant.

Epervier brun IMG_4808

Complètement de dos

Epervier brun IMG_4991

 

Il m’a donné vraiment la chance de le photographier à souhait

Epervier brun IMG_4616

et cette dernière avec le bec ouvert

Epervier brun IMG_4409

J’ai réussi à quitter sans qu’il s’en rende compte. Par la fenêtre, je le vois continuer à manger sa proie jusqu’à temps qu’il ne reste plus rien. Il s’est envolé pour faire un petit somme dans un arbre du parc en arrière de chez-moi.

J’ai toujours un pincement au coeur lorsque je les vois manger un oiseau, par contre, je sais que sans cette nourriture pour eux, il n’y aurait plus d’oiseaux de proie.

Malgré que je n’ai pu aller me promener, j’ajoute une espèce, ce qui fait que j’ai 38 espèces dont 2 lifers.