Le jour de l’an, j’ai reçu un appel de mon frère qui se trouve à Québec dans la famille de ma belle-sœur, m’annonçant qu’il a vu une chouette épervière !

Comment résister !!

Malgré le froid intense, le lendemain, on quitte très tôt le matin pour espérer avoir le bonheur de la voir. Ce fut au-delà de mes attentes, puisque j’ai même pu la photographier de près.

A notre arrivée, elle était loin et contre-jour en plus.

Elle s’est ensuite approchée d’où j’ai pu faire cette première photo

Chouette épervière

Sans aucune raison, elle s’est envolée et est revenue sur un arbre encore plus près, et sur une branche plus basse encore, avec, entre les pattes, une souris des champs (je tiens à préciser qu’aucun de nous ne nourrit ce type d’oiseaux avec des souris ! )

Chouette épervière

Nous faisons quelques photos, mais j’ai les doigts si gelés, que je n’arrive même plus à peser sur le bouton de déclenchement de mon appareil photo.

Nous avions tous une bonne photo, on quitte la chouette épervière et on s’en va se réchauffer en prenant un bon café chez Tim Hortons.

Et nous continuons donc notre si belle journée au Domaine Maizerets, on nous avait dit qu’il y avait un Grand Duc d’Amérique et je n’en avais jamais vu en liberté.

Arrivé aux mangeoires, nous avons vu ce si mignon écureuil noir qui cherchait des graines pour se nourrir

Ecureuil noir

Il s’est amusé dans la neige assez profondément pour trouver de quoi se nourrir !

Ecureuil noir

Un peu plus haut, mon regard fut attiré par ce joli bruant à gorge blanche

Bruant à gorge blanche

En se promenant, j’ai vu plusieurs canards colverts, à cette température, sur l’eau et sur la neige. Je ne pensais jamais qu’ils restaient l’hiver ici !

Voici le mâle

Canard Colvert mâle

et la femelle

Canard colvert femelle

Aucun Grand Duc d’Amérique, ni d’autres oiseaux, il fait bien trop froid.

On revient donc aux mangeoires avant de quitter.  C’est là que j’ai vu plusieurs tourterelles tristes, dans le sapinage, ça faisait ressortir leurs couleurs et je les trouve très jolies. Je fais donc quelques photos supplémentaires.

Tourterelle triste

C’est là que pris fin notre journée du 2 janvier 2013, on est parti se réchauffer et bien que le Grand Duc d’Amérique fut absent, ou très bien camouflé, je suis heureuse de cette merveilleuse journée.