Tag Archive: Dundee


Dundee – 16 avril 2016

Il fait très beau, je décide de retourner à Dundee tôt ce matin afin d’avoir ma chance de voir et photographier les grues du Canada sans le flou de condensation de l’après-midi.

Je commence le sentier de la digue aux aigrettes.

Je vois déjà une bernache du Canada en train de couver semble-t-il car elle ne quitte pas son nid.

Bernache du Canada _MG_7695

J’arrive à une cache où juste en face, une grue du Canada est en train de couver ses deux oeufs.

Non seulement, j’ai mes photos de la grue du Canada, ici, au Québec, c’est également un lifer pour moi puisque la dernière fois, je l’avais vue mais sans pouvoir la photographier.

La voici au nid en train de couver ses oeufs.

Grue du Canada_MG_8074

Lors de l’échange de garde car les deux parents couvent les oeufs à tour de rôle.

Grue du Canada_MG_8136

J’ai réussi à prendre en photo lorsque la grue du Canada chante.

Grue du Canada _MG_7796

Une photo de la grue en train de revenir tranquillement vers le nid.

Grue du Canada_MG_8211

Au retour d’un des parents pour prendre la relève.

Grue du Canada_MG_8205

Et cette dernière alors qu’un parent tourne les oeufs et s’assure d’avoir assez de foin pour les garder au chaud et hors de l’eau.

Grue du Canada _MG_7998

J’ai pris ces photos des grues du Canada à différentes heures de la journée, cependant, je tiens à laisser les photos ensemble pour cet article.

Je me suis rendue à l’observatoire où j’ai entendu des râles de Virginie, sans les voir cependant.

J’ai également pu photographier un pic maculé dans ses couleurs printanières soit un rouge ardent au niveau de la tête et de la gorge.

Pic maculé_MG_7874

Un peu après l’observatoire, j’ai vu trois balbuzards pêcheurs me survoler avec un restant de poisson dans les serres.

Balbuzard pêcheur_MG_7915

Je n’ai pas fait le tour au complet, l’autre partie du sentier est à contre-jour à l’heure qu’il est.  De plus, on commence à voir un flou de condensation pour les oiseaux se trouvant trop loin.

Je reviens sur mes pas d’où j’ai réalisé les photos de la grue du Canada.

Pas tellement loin du nid, dans la petite rivière, je vois passer un grèbe à bec bigarré.

Voici la photo près des herbes, ce qui donne une couleur chaude à l’eau

Grebe a bec bigarre _MG_8091

Celle-ci alors que le grèbe rentrait dans l’eau comme un sous-marin. Il rentre en premier la partie de la gorge et se laisse ainsi caler dans l’eau.

Grebe a bec bigarre _MG_8094

Cette dernière alors qu’il est vraiment très près de moi où l’on distingue un peu son reflet.

Grèbe à bec bigarré_MG_8097

Ce fût encore une magnifique journée !! 🙂

Je la termine avec 65 espèces dont 5 lifers.

 

Dundee – 27 mars 2016

J’ai lu que les grues du Canada arrivent à Dundee, il y aurait déjà au moins deux couples.

L’an passé, je n’avais pas réussi à les voir, je décide de m’y rendre plus tôt cette année dans l’espoir de les voir enfin.

Il fait un temps superbe, beau soleil et chaud pour un 27 mars.

En chemin vers Dundee, sur une branche d’arbre, je vois une buse à queue rousse.

Elle ne se sent pas en danger, elle me laisse la photographier, assez rare, il doit être trop tôt ou j’ai su respecter sa bulle qui habituellement est très courte.

Voici la photo sur la branche d’un arbre pour bien repérer sa future proie.

Buse à queue rousse_MG_6223

Un peu plus loin, j’ai un pic flamboyant en train de picorer dans le gazon pour trouver des fourmis ou insectes.

Il est trop occupé, il ne s’est pas aperçu de ma présence, faut dire, que je suis demeurée dans l’auto avec un sac de fenêtre pour faire mes photos.

Pic flamboyant_MG_6278

J’arrive à la digue aux aigrettes, prête à faire le tour.

Il y a encore des bruants hudsoniens, ça me fait bizarre de les voir à ce temps-ci de l’année.

Un merle d’Amérique est également présent sur le sentier, le temps de faire quelques photos.

Merle d'Amérique _MG_6315

Sur l’eau, je vois un couple de canard colvert.  La femelle n’arrête pas de manger, tandis que le mâle, je réussis à faire quelques photos.

Canard colvert _MG_6331

Non loin du canard colvert, il y a un couple de bernache du Canada.  Trop mignon, je les photographie ensemble.

Bernache du Canada_MG_6337

Une des bernaches s’est isolée, j’en profite pour la prendre en photo également

Bernache du Canada _MG_6340

J’ai vu les grues du Canada, mais je n’ai réussi aucune belle photo 😦

Le problème pour faire des photos en ce temps-ci de l’année, c’est que l’eau est froide car il restait même un peu de glace par-ci par-là, cependant, le soleil est très chaud ce qui crée une condensation.  Moindrement que l’oiseau est trop loin, un flou automatique est présent sur les photos.

Même avec les jumelles, on se rend compte de ce flou.

Donc, si l’oiseau est trop loin, il est inutile d’essayer de prendre une photo, on sait très bien qu’elle ira à la corbeille, même avec l’objectif que j’ai.

J’ai la chance de photographier une mésange à tête noire, compagne de toutes mes sorties ou presque, sur le fruit d’un sumac vinaigrier.

Mésange à tête noire _MG_6385

Le reste du sentier, j’ai vu d’autres oiseaux, mais sans toutefois essayer de les photographier, à la jumelle, je distingue trop bien le flou de condensation.

Presque à la sortie, j’ai le plaisir de voir un pygargue à tête blanche planer dans le ciel et pas trop haut somme toute.

Voici la photo que j’ai réussi à faire.

Un adulte, je n’ai pas eu cette opportunité souvent dans ma vie.

Pygargue à tête blanche_MG_6506

Je termine donc cette belle journée, plus tôt que j’aurais voulue, heureuse malgré tout d’avoir pu voir les grues du Canada.  Je reviendrai un jour avec moins de condensation!

Pour la fin de mars, j’ai 54 espèces dont 3 lifers.

 

 

 

Dundee – 24 juin 2015

Depuis longtemps, j’entends parler de Dundee et de la présence des Grues du Canada, c’est donc ma destination pour aujourd’hui.  Il fait beau mais humide, j’espère avoir la chance de les voir.

Je commence dans la région de Dundee car le long d’un chemin, un viréo à gorge jaune a été vu au cours des derniers jours, j’espère qu’il y sera encore malgré que nous sommes un jour de congé.

Je m’arrête près d’un boisé et j’attends.  C’est un viréo aux yeux rouges que je réussis à prendre en photo. Il doit avoir une famille à nourrir car c’est la première fois que je le vois avec un insecte dans le bec.

Viréo aux yeux rouges _MG_3391

Par la suite, c’est le chant de la paruline couronnée qui attire mon attention.  Plus tôt en saison, j’avais eu l’opportunité de la prendre en photo, voici qu’elle vole encore d’un côté à l’autre du chemin.

J’ai encore le loisir de la prendre en photo, un peu différente de la première fois.

On voit très bien ses barres sur le dessus de la tête et sous le menton, ainsi que les gros pois sur le ventre.

Paruline couronnée _MG_3405

Celle-ci, un peu plus de face afin de montrer d’autres détails de cette belle paruline couronnée !

Paruline couronnée _MG_3422

Le défi avec ces parulines couronnées, c’est qu’elles se tiennent à l’ombre alors qu’il fait plein soleil sur les feuilles, pas évident de ne pas les brûler.

Je n’ai finalement pas vu le viréo à gorge jaune, malgré l’attente, donc, je décide d’aller à la digue aux aigrettes pour voir la Grue du Canada.

En arrivant, c’est le Tyran tritri qui se montre très coopérateur et se laisse photographier à souhait. C’est la première fois que je photographie cet oiseau sur les fruits du vinaigrier.

Tyran tritri _MG_3551

J’ai le bonheur de le photographier par la suite sur une branche, endroit qu’il aime bien s’installer pour chasser les insectes et ainsi se nourrir.

Tyran tritri _MG_3594

Je continue à faire le tour, aucune présence jusqu’à maintenant de la Grue du Canada.

J’arrive à l’observatoire. Je monte en haut et droit devant moi, sur une branche d’arbre, se tient un Balbuzard pêcheur avec un gros poisson.

Alors que je commence à le prendre en photo, un autre balbuzard arrive avec son poisson.  Il est cependant en difficulté, il tient son poisson que par une patte et pendant qu’il vole, il essaie de remonter le poisson pour le prendre avec sa deuxième patte. Il a failli frapper avec son poisson le premier Balbuzard pêcheur qui a déjà entamé son poisson !!!

Balbuzard pêcheur_MG_3826

Il continue sa route par la suite pour se percher sur une branche, un peu plus loin de l’autre Balbuzard pêcheur et plus près de moi.

Je l’ai donc en plein vol avec son poisson !

Balbuzard pêcheur_MG_3815

Une fois sur la branche, il essaie de monter le poisson pour commencer à le manger, il doit avoir peu d’expérience car il a laissé tomber son poisson. 😦

Je le prends donc en photo alors qu’il vole en descendant pour essayer de retrouver son si gros poisson.

Balbuzard pêcheur _MG_3883

Finalement, il n’a jamais pu le retrouver, du moins, pas pendant que je suis restée en haut de l’observatoire.

Un troisième Balbuzard pêcheur est arrivé sur une branche, sans poisson.

Balbuzard pêcheur _MG_3864

Je n’avais jamais eu la chance au Québec d’avoir l’opportunité d’observer des Balbuzards pêcheurs aussi longtemps et ce, droit devant moi. Je me sens vraiment chanceuse !!

Je descends et je continue à suivre le sentier.  C’est deux grèbes à bec bigarré immatures que je vois sur l’eau, facile à reconnaître avec les couleurs qu’ils ont lorsqu’ils sont immatures.

Je peux les photographier, mais je n’aperçois pas les parents.

J’espère qu’ils ne sont pas loin car je les trouve encore trop jeunes pour subvenir à leurs besoins !

Grèbe à bec bigarré _MG_3911

Pour finir, c’est un Jaseur d’Amérique que je réussis à prendre en photo, malgré qu’il n’est pas très près, j’arrive à trouver un angle pour le dégager des branches.

Jaseur d'Amérique _MG_3941

Je termine la boucle et je n’ai pas vu la Grue du Canada !  Ce n’est que partie remise, je reviendrai un jour.

Je finis cette journée avec 98 espèces dont 6 lifers.