Tag Archive: Butor d’Amérique


L’Ile Bizard – 7 mai 2016

Il fait beau et ils annoncent un temps très humide.

Je décide d’aller au Parc-Nature du Bois-de-l’Ile-Bizard.

En arrivant, je suis surprise de ne voir aucun canard colvert, ni de bernaches du Canada.  C’est habituellement, mes premières espèces que je vois.

Finalement, c’est une famille de tortues peintes que je prends comme première photo.

tortue-peinte-_mg_0268

J’entends au moins un troglodyte des marais, mais impossible de le photographier. Il est trop actif et se cache dans le foin.  Ce n’est pas encore la période où il chante sur le haut des quenouilles.

Je continue donc mon chemin vers la fin du premier marais.

Les bruants des marais sont au rendez-vous. Ils chantent sur le haut des quenouilles afin de charmer leurs futures conjointes.

Voici le bruant des marais en train de chanter.

bruant-des-marais_mg_0333

Le voici de dos, sur le haut d’une quenouille, avec un brin de celle-ci dans son bec.

bruant-des-marais_mg_0317

Je vais à la halte du Grand héron.

J’entends le butor d’Amérique faire son chant nuptial, mais les herbes sont trop hautes si bien que je ne peux réussir à le photographier.

Après plusieurs minutes d’attente, je décide finalement d’aller à la seconde passerelle.

Encore là, il n’y a vraiment pas d’oiseaux, quelques hirondelles par-ci, par-là.

Je prends donc la photo d’une hirondelle bicolore sur le haut d’un tronc d’arbre dans le marais.

hirondelle-bicolore-_mg_0416

Je continue vers le petit butor, à l’endroit où est vu habituellement le troglodyte mignon.  J’attends encore plusieurs minutes, tout en mangeant, dans l’espoir de le voir enfin.

Finalement, c’est un tamia rayé qui se montre et se laisse prendre en photo.

tamia-raye-_mg_0450

En revenant, j’arrête de nouveau à la halte du Grand héron.

J’entends toujours le butor d’Amérique, mais impossible de le photographier, il ne se lève pas la tête et demeure trapu dans le foin.

A un moment donné, je le vois s’envoler vers la fin de la première passerelle.

Je marche rapidement afin d’avoir ma chance de le voir.

En me guidant avec le chant très spécifique du butor d’Amérique, je réussis avec mes jumelles à le repérer.

Il n’est finalement pas si loin, je trouve le meilleur endroit pour le photographier car il s’est très bien camouflé parmi le foin.

Voici une photo avec la tête en l’air.

Dans sa période nuptiale, son lore est d’un beau mauve.

butor-damerique_mg_0619

Le voici, trapu dans le foin, tout gonflé après avoir chanté.

butor-damerique-_mg_0648

Cette dernière alors qu’il chante, c’est le plus dégagé que j’ai réussi à obtenir.

butor-damerique-_mg_0909

Il me faut quitter rapidement, il commence à pleuvoir un peu.

N’ayant pas de feuilles dans les arbres, je n’ai rien pour me mettre à l’abri de cette pluie.

Pas très longtemps, après avoir arrivée au stationnement à la hâte, la pluie cesse.

Par contre, les nuages sont bien installés, je termine ainsi ma première journée de photographie du mois de mai.

J’ai donc 86 espèces dont 7 lifers depuis le début de 2016.

Comme il fait très beau, je décide de faire 3 endroits selon le temps que j’aurai et ce que je trouverai comme espèce.

Je commence au Parc de la Frayère, à Boucherville, j’espérais voir des parulines ou des roitelets.

Du côté du boisé Langevin, c’est un bruant à gorge blanche que j’ai la chance de photographier car il y en a beaucoup qui mangent en retournant les feuilles pour y trouver des insectes.

Bruant à gorge blanche

Bien entendu, les oiseaux qui nous annoncent le printemps sont très présents, soit les carouges à épaulettes.  J’ai un mâle sur un tronc d’arbre qui ne demande qu’à se faire photographier, pourquoi pas !

Carouge à épaulettes IMG_8795

Egalement, le merle d’Amérique.  Il est en train de se faire un nid, c’est le va-et-vient des matériaux qu’il a besoin et qu’il retrouve un peu partout.

Merle d'Amérique IMG_8746

En ce temps-ci de l’année, sa couleur orange sur le ventre est plus prononcée, du moins, c’est ce que je trouve à comparer de l’hiver où je le trouve plus terne.

J’ai pris un portrait de lui, il est tellement beau, malgré qu’il a mis son bec dans la terre !

Merle d'Amérique IMG_8823

Comme c’est tranquille, je suis partie à Laval où l’an passé, j’ai eu plusieurs grèbes esclavons.

Comme les années se suivent, mais ne ressemblent pas du tout, aucun grèbe, encore là, c’est très tranquille.

J’ai au moins la chance de voir plusieurs canards branchu.  Pour une fois que je ne prends pas la première photo de cet espèce à Granby.

Voici le mâle tout seul

Canard branchu IMG_8907

Accompagné de sa femelle

Canard branchu IMG_8897

Il y avait plusieurs couples et j’ai même eu la chance d’en voir un dans un arbre.  Aucune photo possible cependant, trop loin, je n’ai pas voulu déranger le couple au cas s’ils étaient en train de se trouver un nid d’amour.

Il est tard, je me dirige vers le traversier pour me rendre à l’Ile Bizard.  Je me demande au fond de moi, si ça vaut la peine d’y aller, mais bon, il fait encore très beau, pourquoi pas.

Comme à tous les printemps, c’est la bernache du Canada qui s’installe pour que je fasse ma première photo à cet endroit.

Bernache du Canada IMG_8942

Malgré que nous ne sommes qu’au début du printemps, j’avais déjà vu deux hirondelles bicolores à Baie-du-Febvre alors que les étangs étaient encore gelés, voici que j’en vois tout plein à l’ile Bizard, prêtes elles aussi pour faire leur nid.

Je réalise cette photo alors qu’elle est sur un tronc d’arbre qui sort de l’eau.

Hirondelle bicolore IMG_9035

Sur une branche d’arbre, assez haut et pas vraiment près, je vois mon premier héron vert.

Je le prends en photos malgré tout, ça m’aide à savoir les premières photos de chaque espèce le plus tôt que je réalise. Il n’est pas bien placé puisqu’une branche passe en arrière de lui. Cependant, on peut distinguer les belles couleurs de ce si beau héron ainsi que le détail de ses plumes. Quel bel oiseau !

Héron vert IMG_9047

Pour finir cette journée magnifique, je termine avec un butor d’Amérique !!!

Je n’ai guère eu la chance de pouvoir le photographier souvent, il est très difficile à repérer car il se cache si facilement, sans compter qu’il est assez farouche, donc s’envole au moindre bruit qu’il entend, avant même qu’on ne le voit.

Donc, bien entendu, je ne l’ai pas eu à découvert, mais quand même, j’ai réussi à faire sortir les belles couleurs qu’il a au début du printemps.

Butor d'Amérique IMG_8992

C’est le son qu’il fait pour se chercher une compagne qui l’a trahi et m’a orienté vers lui.  On dirait vraiment d’un évier qui refoule. Une fois que l’on a entendu le son qu’il fait, il est impossible de l’oublier !

Il se confond facilement avec son entourage, c’est pas toujours évident de réussir une photo avec une belle netteté.

Voici la seconde que j’ai pu prendre, où l’on voit les belles couleurs de son corps.  C’est un oiseau magnifique que j’aimerais un jour réussir à prendre dans toute sa plendeur, complètement dégagé et ce, au printemps, car durant l’été, il perd un peu de son éclat. Qui sait, l’année prochaine peut-être !!!

Butor d'Amérique IMG_8978

Quelle belle journée !! Ce fut une journée remplie de surprises, ainsi que de beaux oiseaux !

Heureusement que je suis allée à l’Ile Bizard finalement ! Aies-je des regrets ? Aucun !!! lol

Je termine cette merveilleuse journée avec 58 espèces dont 2 lifers.