Tag Archive: Bécancour


Ils annoncent une belle journée, je décide de retourner à L’Anse-au-Port à Nicolet, puisque nous sommes dans la semaine. Moins de va-et-vient, peut-être aurais-je plus de chance pour photographier les oiseaux.

Finalement, c’est un ciel couvert qui recouvre cette région.

J’ai jamais vu cet endroit aussi inondé, avec toute la pluie que nous avons eu, plusieurs régions sont touchées par de grosses inondations.

En commençant le sentier, j’aperçois encore plus de moucherolles phébi qui ramassent des matériaux pour construire leurs nids en-dessous de la passerelle.

J’ai pris cette photo alors qu’il avait été chercher de quoi avant de retourner dans son nid.

Sur cette belle perche, vraiment trop mignon ce moucherolle avec ce regard en coin !

Sur une petite branche, prêt à chasser surement les moustiques.  Avec la pluie qu’on a eu, j’ai l’impression que nous allons en avoir beaucoup pour le bonheur des oiseaux, mais moins pour moi lors des randonnées.

Je suis allé jusqu’au bout de la passerelle.  Il y a des bruants chanteurs, mais pas de canards, surement à cause du vent et de la mauvaise température.

Le petit-duc maculé ne semble pas être là non plus.

En revenant, je vois un grimpereau brun sur un petit tronc, non loin de moi.

Je le prends en photo bien entendu

J’ai réalisé mes meilleures photos de cet oiseau car il est resté très longtemps sur ce tronc, ne bougeant pas, même qu’il a dormi devant moi.

C’est la première fois que j’avais une telle chance.

Habituellement, il faut être vraiment très rapide pour le prendre en photo car il monte rapidement le long des arbres en commençant par le bas.

 

Il y a aussi un pic mineur qui est venu pour se faire photographier également. Une belle femelle puisqu’il n’y a pas de rouge derrière la tête.

J’aime cette position alors qu’il s’installe pour bien cogner son bec sur l’arbre par la suite, la tête bien en arrière.

En revenant de Bécancour, j’ai vu cette Crécerelle d’Amérique sur un fil électrique bien sur.  Ne pas se fier au ciel bleu, il y avait des trous et je me suis arrangée pour la photographier à travers un trou de ciel bleu.

Sur cette photo, je me suis permise de faire un beau portrait de cette belle crécerelle d’Amérique.

Ce qui termine cette magnifique journée, même si le soleil a été plus absent que supposé, au moins, j’ai pu aller à la rencontre des oiseaux, prendre de l’air et marcher dans la nature.

Je termine donc avec 55 espèces dont 3 lifers.

Bécancour – 14 avril 2017

Il fait enfin beau aujourd’hui et c’est la fin de semaine de Pâques.  A regret, ils n’annoncent pas beaucoup de beau temps, donc, j’en profite pour aller faire de la photographie.

Ces temps-ci, il y a plusieurs mentions de bécasses d’Amérique, c’est un oiseau que je met régulièrement sur ma liste des oiseaux que j’aimerais voir à chaque année, sans y parvenir.

Je tente alors ma chance pour Bécancour et possiblement Trois-Rivières, car c’est là qu’il y a plus de mention.

Le début de la journée, j’ai essayé d’autres endroits comme des quais, mais je n’ai pas réussi à trouver le bon chemin car ça semble être dans un secteur industriel et il y avait des pancartes comme quoi c’est privé.

Je me dirige donc vers un chemin pour essayer de trouver une bécasse d’Amérique.  Je roule lentement sur le chemin car heureusement pour moi, il n’est pas très passant. Du bon côté de la route au niveau luminosité, je distingue une bécasse d’Amérique en train de se nourrir dans les feuilles, en plein jour.  Je me stationne de l’autre côté de la route, je demeure dans l’auto puisque je ne sais pas si elle est farouche ou non et sur mon sac de fenêtre, je commence à prendre des photos.

Enfin, j’ai pu observer et photographier une bécasse d’Amérique, un autre lifer pour moi, tant attendu !!

Se dandinant pour trouver de quoi se nourrir. C’est une vraie danse de la voir ainsi se dandiner pour avancer. Je n’ai pas pensé faire un vidéo, j’aurais dû, les photos ne montrent pas cette façon de se dandiner.

Elle rentre son bec profondément dans la terre afin de prendre un vers de terre, et sa façon de le manger est indescriptible. On dirait un succion pour tirer le vers dans sa bouche.

Au repos pendant quelques minutes avant de continuer son chemin.

Un moment donné, je me suis rendue compte qu’elles étaient 3 à cet endroit.  Moi qui voulait en voir une, me voilà gâtée.

Cette dernière photo où son bec est dans la terre à la recherche d’un vers de terre.  Elle peut l’entrer plus profondément, je n’ai pas la photo le démontrant cependant.

Sur le retour, j’ai croisé une crécerelle d’Amérique sur une pancarte d’indication.

Après m’avoir laissé prendre quelques photos, elle est allée sur le fil électrique.

Après quelques photos, elle est allée un peu plus loin sur ce même fil électrique.  J’avais une belle photo, j’ai repris la route pour revenir à la maison.

Merveilleuse journée !!!  Peu d’espèces, mais un lifer tant espéré avec cette bécasse d’Amérique.

Je termine avec 48 espèces dont 3 lifers maintenant.