Category: Avril 2014


Ce n’est pas une très belle journée pour aller faire de la photo, beaucoup de nuages, et prévision de pluie.

Donc, tout en faisant mon ménage et mes commissions, je me rends  compte que ça bouge beaucoup dans ma cour.

Curieuse, je vais voir ce qu’il y a comme oiseau, car j’entends beaucoup de carouges à épaulettes, mais je vois des plus petits oiseaux.  Au début, je pensais à des moineaux puisque j’en ai beaucoup dans mes mangeoires.

Mais non… c’est des bruants à gorge blanche !!

Je profite d’un moment où j’ai assez de lumière pour en faire quelques photos.

Ils sont sur le terrain, retournant les feuilles non ramassés de l’automne, à la recherche de graines de tournesol que les moineaux ont jetés de la mangeoire.

Bruant à gorge blanche

 

Il a des couleurs si vives et on distingue très bien sa gorge blanche sur cette photo !!

Bruant à gorge blanche

 

Il y a quelques quiscales bronzés également, mais impossible de les prendre en photo, ils sont très farouche en ce début de printemps.

Et bien entendu, les carouges à épaulettes. C’est les premiers oiseaux qui m’annoncent la fin de l’hiver.

J’ai pris celui-ci, car il m’intriguait beaucoup. Il n’avait pas les mêmes couleurs, était-ce encore un immature ?

C’est la seule chose que je peux penser. Dans mes livres l’immature conserve ses couleurs 1 an durant.

Le livre m’indique également que les immatures mâles sont plus foncés, les épaulettes sont oranges bordés de blanc.

Carouge à épaulettes

Ce qui serait selon moi le cas de ce carouge, sauf que l’orange est très peu visible encore.

J’ai donc 2 espèces supplémentaires de pris en photos cette année, soit un total de 36 espèces dont 6 lifers.

 

Publicités

La veille, j’ai regardé la météo, et nous devions avoir une magnifique journée.  Je me lève, c’est très nuageux à l’extérieur. Bon, ça va surement se dégager, je pars car la météo indique toujours qu’il fera très beau.

Je me rend donc au Parc du Mont-Royal, je me stationne, et là j’hésite totalement. Les nuages sont épais, noirs, et tout à coup, il y a même une averse.

Je me demandais ce que je faisais là avec mon appareil photo !!!

C’est très venteux en plus, très frisquet à l’extérieur.

Quand à être là, je décide d’aller tout près du chalet, pas trop loin du stationnement, et pas trop loin d’un abri au cas où.

J’ai bien fait, car j’ai la chance de photographier un grimpereau brun. En plus, le temps s’éclaircit, ce qui me donne assez de lumières pour bien le figer et j’ai un ciel bleu à l’arrière ! Qui aurait cru !!!

Voici donc mes photos du grimpereau brun

Grimpereau brun

 

Grimpereau brun

 

Comme le beau temps est arrivé et qu’il fait chaud, j’ai continué ma randonnée.

Il n’y a pas beaucoup d’oiseaux, c’est surtout les grimpereaux bruns que j’ai eu la chance de voir un peu partout.

Après le diner, j’ai eu la visite d’un bruant familier.

Ce n’est pas ma meilleure photo, car j’étais quand même assez loin de lui, sans compter qu’il se tenait dans les branches, mais tout de même, j’aime bien celle-ci.

Bruant familier

Et les nuages sont de retour !! 😦

Je me dépêche pour revenir, car je suis assez loin maintenant du stationnement.

J’ai juste le temps de mettre à l’abri mon appareil photo dans l’auto, qu’il se met à pleuvoir.

Je termine cette journée avec 34 espèces de photographiés dont 6 lifers, heureuse malgré tout de ma journée et surtout de ne pas m’avoir écouté le matin et d’être revenue à la maison. Je n’aurais pas ces merveilleuses photos du grimpereau brun !! 🙂

 

Il fait une journée magnifique, enfin le soleil est vraiment là !

Ça fait 3 jours qu’on devait l’avoir et que finalement, c’était nuageux ou avec très peu de périodes ensoleillées.  Cependant, je suis attendue pour un souper, donc, j’en profite tôt le matin.

Je retourne à l’Ile de la Visitation, pas trop loin, dans l’espoir de pouvoir photographier les roitelets à couronne dorée, en espérant qu’ils me donnent la chance de faire ma photo wow, car ils bougent sans cesse, passant d’une branche à l’autre, sans me laisser le temps de faire correctement mon focus.

Contrairement à ma dernière visite, il n’y a plus de glace sur le canal, donc, à mon arrivée, c’est les canards qui me souhaitent la bienvenue.

Je commence à photographier ce que je croyais un canard noir, soit un « lifer » pour moi, mais dès que j’ai vu le reflet vert à l’arrière de sa tête, j’ai pensé à un canard colvert n’ayant pas toutes ses couleurs d’adulte.

Par contre, le bec ainsi que la couleur du miroir ne correspondaient pas à un canard colvert.

Après recherche dans mes livres, j’ai lu que les canards noirs ainsi que les canards colvert s’hybrident facilement.

Donc, c’est bel et bien un canard noir, mais un hybridre du colvert. Je le considère comme un « lifer » .

Voici celui avec le reflet vert

Canard noir

Sans reflet.

Canard noir

Je me rends à l’endroit où j’avais vu des roitelets en espérant qu’ils soient encore là.

Pendant que je les attendais, c’est un Épervier de Cooper qui est venu se poser sur une branche de l’arbre près de moi. Il me donne le temps de faire 2 photos dont celle-ci:

Epervier de Cooper

Et ce fut le tour des roitelets à couronne dorée, toujours aussi rapide, j’ai eu la chance d’en prendre un qui a décidé de faire sa toilette avant de continuer sa quête de nourriture.

Roitelet à couronne dorée

J’ai pas eu la chance d’en voir beaucoup cette journée-là.  Il est déjà temps que je revienne chez-moi.

En revenant, j’ai un beau cardinal rouge qui est dans les feuilles mortes, cherchant surement de quoi se nourrir.

Je n’ai pu m’empêcher de faire ces 2 photos

Cardinal rouge

 

Cardinal rouge

Pour finir cette merveilleuse journée, c’est un castor qui est venu se coucher sur le côté de la rive où je me trouvais.  Impossible de le prendre correctement en photo, car il y avait trop de branchages qui m’empêchaient de bien le cadrer.

Je décide d’aller plus loin, et à mon grand étonnement, je vois le castor dans le canal qui se dirige de l’autre côté finalement.

Je saisis ma chance de le prendre en photo dans l’eau.

Castor

Encore une autre belle journée en plein air, plein de surprises !

Je finis donc cette journée avec 32 espèces de photographiés dont 6 lifers.

 

Depuis déjà quelques jours, j’entends parler de la paruline de Townsend se trouvant près d’Oka.

Comme c’est une paruline très rare au Québec, j’ai voulu tenter ma chance pour essayer de la prendre en photo, ou du moins, avoir le bonheur de la voir si jamais elle ne se trouve pas à porter de mon objectif.

En arrivant, déjà plusieurs personnes la cherchaient.  En patientant dans les environs où une personne l’avait vu un peu avant mon arrivée, un canard colvert m’a fait un très beau spectacle.

 

Canard colvert

Ensuite, ce fut un beau Pic flamboyant qui est venu s’installer tout au haut d’un tronc mort. C’est un autre oiseau que j’avais mis sur ma liste de 2014, quelle chance de l’avoir si près et si beau !

Pic flamboyant

Et enfin, la vedette sortie pour le plaisir de toutes les personnes qui étaient sur place à ce moment-là.

J’avais à peine une petite ouverture pour me permettre de faire ma photo car il y avait beaucoup de petites branches du côté de la piste cyclable où j’étais.

Voici la Paruline de Townsend (un lifer pour moi)

Paruline de Townsend

Avec tout ce jaune, il était facile de le suivre. Quel bel oiseau !!!

Et pour bien terminer la journée, une Moucherolle phébi se laissa prendre en photo.

Moucherolle phébi

Impossible de ne pas la photographier, elle était bien trop jolie sur ce bout de banche.

Je termine ma journée avec 30 espèces dont 5 lifers 🙂

 

La météo nous prévoyait une très belle journée.  J’ai cherché le soleil et le ciel bleu toute la journée sans l’apercevoir, ce qui ne m’a pas empêché de prendre quelques photos malgré tout puisqu’il n’y a pas eu au moins de pluie.

Donc, par ce temps maussade, j’avais pensé qu’au marais de St-Timothée, il y aurait des canards intéressants. Eh non, à ma grande surprise, le marais n’était pas calé encore. Faut dire que la chaleur tarde à venir ce printemps.

Dans le bassin, en arrivant au stationnement, il y avait une bernache du Canada, seul, qui semblait se chercher un conjoint, bien que le comportement qu’il avait, était dans le cas où il y avait chicane entre deux bernaches afin de faire respecter le territoire de chacun. Comme il était seul, la seule chose que je peux penser, c’est qu’il voulait inciter une autre bernache à venir le rejoindre.

Voici la photo alors qu’il criait (on ne peut pas appeler ceci un chant)

Bernache du Canada

 

Ensuite, il est allé tout au fond de ce petit bassin, le décor était splendide, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre la photo suivante

Bernache du Canada

 

Malgré que le marais n’était pas calé, quelques familles de grands hérons commençaient à préparer leurs nids.

C’est dommage que je n’avais pas une belle clarté pour réussir une excellente photo, mais voici un couple qui avait bien avancé dans la construction de leur nid.

Grand héron

Le seul autre oiseau que j’ai vu et pu photographier, ce fut le goéland à bec cerclé. Il semblait un peu désemparé de ne pas pouvoir se nourrir et il marchait sur cette glace.

Goéland à bec cerclé

Courte journée de photographie, je suis bien contente de ce que j’ai pu prendre en photo malgré tout et que cette température nous aie laissé le temps de se promener tout de même.

Je termine donc avec 26 espèces photographiés dont 4 lifers 🙂

En revenant de la Floride, il y avait encore du temps froid.  Les oiseaux avaient commencés déjà à migrer, et j’avais entendu dire qu’il y avait des roitelets à couronne dorée à l’Ile de la Visitation.

Comme c’est un oiseau que j’avais mis sur ma liste de 2014, j’ai voulu voir si je pouvais réussir quelques photos.

De plus, on m’avait mentionné qu’il y avait des garrots à oeil d’or, ce que je n’ai jamais réussi à photographier car ils ne sont jamais près.

A mon arrivée, je me suis aperçu qu’il y a encore de la glace sur le canal, ce qui fait que très peu de canards sont près de la rive.

Près de la chute, j’ai vu tout de même un mâle branchu, beaucoup trop loin pour penser prendre une photo.

Un couple de canard chipeau cependant n’était pas très loin, ce qui me permis de faire une photo du mâle ainsi que de la femelle avant que tous les deux s’éloignent trop loin.

Le canard chipeau mâle

Canard chipeau mâle

 

Canard chipeau femelle

Canard chipeau femelle

 

En retraversant le pont, tout près, j’ai vu une mésange à tête noire qui préparait son futur nid.

Il était en train de vider le trou pour le rendre confortable et à sa guise en transportant les copeaux de bois.

Mésange à tête noire

 

J’ai réussi à faire cette photo avant qu’il n’entre dans le trou.  Il fallait être très rapide, car il rentrait très rapidement pour avancer ses travaux.

Mésange à tête noire

 

J’ai fait quelques photos, d’assez loin pour ne pas le déranger et pour m’assurer qu’il ne travaille pas inutilement, j’ai quitté rapidement les lieux pour lui permettre de préparer son nid sans aucune crainte.

En revenant, j’ai vu mon premier roitelet à couronne dorée.  Ils sont plus rapides que les parulines !!!

Je n’ai pu faire de photos valables à ce moment-là, mais je suis resté près du boisé au cas s’il revenait.

Au lieu d’un roitelet, ce fut des jaseurs d’Amérique qui ont bien voulu s’installer tout près de moi.

Jaseur d'Amérique

 

Il était bien trop beau pour ne pas prendre la photo !

Peu de temps après, les roitelets ont commencés à être plus actifs. Trop à mon goût car il fallait être très rapide pour le repérer et réussir la photo sans le faire fuir.

J’ai réussi ces quelques photos, cependant, ils se tenaient dans les buissons, donc, beaucoup de branches comme arrière-plan. C’est tout de même un « lifer » pour moi et j’ai tout de même de belles photos.

Voici mes préférés

Roitelet à couronne dorée

 

Roitelet à couronne dorée

 

Roitelet à couronne dorée

 

C’était difficile d’avoir du soleil. Malgré l’annonce d’une journée complètement ensoleillée, j’ai connu beaucoup plus d’instant sans soleil.

Ce fut encore une merveilleuse journée 🙂

La nature avait réussi à m’émerveiller avec ces belles surprises.

Quand aux garrots à oeil d’or, ils n’ont pas été présents pendant que j’étais là.  J’aurai surement d’autres occasions un jour !!

Je termine avec 23 espèces dont 4 lifers.