Il fait beau et ce n’est pas trop froid à l’extérieur, j’ai alors le goût d’aller voir s’il y a des canards aux rapides de Lasalle car comme il ne fait pas encore très chaud, je n’ai aucune idée si c’est encore tout glacé ou s’il y a de l’eau.

Le premier oiseau qui nous accueille c’est un grand héron !

Complètement dans la neige, on dirait qu’il se couvre avec ses plumes pour se garder au chaud, car il fait encore froid pour lui.. surtout avec ses pattes dans la neige !

Ce qui m’attire, c’est le lore bleu et le bec rosâtre du grand héron qui est très différent que lorsque je le vois en été. Je suppose que c’est les couleurs qu’il a pendant l’hiver avant de revenir au Québec.

Grand héron IMG_7597

Avec ce froid pour lui, il ne bouge pas beaucoup et dort même de temps en temps

Grand héron IMG_7581

Ils sont 2, déjà arrivés, trop tôt à mon avis.

Le deuxième, se trouve plus dans le foin, pas totalement dégagé, je prends tout de même une photo car on voit de la glace sur ses plumes d’en avant.

Celui-ci, son bec n’est pas totalement rosé, toujours avec le lore bleu.

Grand héron IMG_7506

Je continue mon chemin jusqu’à la pointe, où il y a des garrots à œil d’or mais assez loin.  Je demeure sur les lieux dans l’espoir qu’un se rapproche.

Pendant cette attente, je vois un vison où s’arrête la neige et où l’eau commence.

Il a pêché dans cette eau très froide pour y ressortir un beau poisson

Vison IMG_7225

Il l’a laissé là, je reste même surprise de le voir replonger dans l’eau, au lieu de commencer à manger le poisson.  Je n’ai aucune idée de son comportement et la raison, par contre, un goéland aurait pu facilement venir le voler.

Finalement, il revient vers le poisson, l’enrobe de neige, et l’apporte fièrement dans sa maison.

Vison IMG_7260

Ensuite, il est revenu pour mon bonheur afin de se laisser photographier un peu et comme il y a un peu plus d’activités sur la pointe, je n’ai pas eu la chance de le revoir par la suite.

Vison IMG_7293

Je suis vraiment privilégiée d’avoir pu réaliser ces photos et de l’avoir observé, même si son comportement, je ne l’ai pas compris du tout.  Il y a beaucoup de goélands, pourquoi avoir laissé son poisson sans surveillance si longtemps sur la neige ?

Après son départ, j’ai vu qu’un garrot commence à se rapprocher, je demeure sur place dans l’espoir de l’avoir plus près.  Il emprunte les différents canaux d’eau, car il reste beaucoup de glace somme toute, si bien, qu’il arrive où se trouvait le vison.

Voici quelques photos du garrot à œil d’or, avec la glace, ça fait un décor très particulier.

Garrot à oeil d'or IMG_7390

Après avoir passé toute la glace, où finit la neige et commence l’eau avec très peu de glace quand même.

Garrot à oeil d'or IMG_7412

Il n’est pas resté très longtemps, il a vite retrouvé ses pairs, je suis tout de même heureuse car j’ai réussi à le photographier d’assez près.

Un peu plus loin, il y a un goéland marin.  Après avoir fait son bain, il a ouvert ses ailes pour monter sur la neige.  Je n’ai pu m’empêcher alors de prendre une photo.

Goéland marin IMG_7444

Par curiosité, je suis allé de l’autre côté du parc, afin de voir ce que je peux voir comme oiseau ou canard.

Finalement, c’est un goéland à bec cerclé que j’ai photographié de très près.  Toujours spécial de photographier ces oiseaux sur la neige, alors qu’ils sont arrivés trop tôt.

Ils n’ont pas dû se douter comment l’hiver a été très froid en 2015, et que le printemps tarde à venir avec ses chaleurs.

Goéland à bec cerclé IMG_7486

Je finis ma journée aux rapides car je vais passer la fin de l’après-midi chez mon frère.

Je termine cette merveilleuse journée, remplie de surprises avec 42 espèces dont 2 lifers.